La bise et le sexisme

sexisme
féminisme

#1

Hello,

En général en France :

  • les femmes font la bise à tout le monde
  • les hommes font la bise aux femmes (parfois quelques proches masculins) et serrent la main aux hommes

Comme ce comportement est basé sur le sexe de la personne, il est sexiste. Comment peut-on progresser là-dessus ?

J’ai plusieurs femmes autour de moi qui ont imposé un check ou de serrez la main dans certains groupes autour d’elles par exemple.

PS : Si une femme veut parler des changements qu’elle a fait autour de la bise sur le blog, c’est avec plaisir !


#2

Hello,

Je n’ai pas de réponse de mon côté, je n’impose rien du tout je fuis tout simplement le maximum de bise car ça ne m’intéresse pas et ça ne m’apporte rien. Pourtant je suis tactile, ce n’est pas une fuite pour ne pas toucher l’autre, je peux toucher la personne au bras pour souligner une phrase (si je sais qu’elle est OK bien sur !) comme toute bonne sudiste :slight_smile:

Quand je croise qqun je lui fais un grand signe “hello” avec un sourire et je passe assez rapidement ou je garde une distance, donc ce n’est pas forcément la bonne solution :wink:

Parfois j’explique que je n’aime pas ça, mais y’a d’autres raisons que le sexisme pour moi (je suis sourde, donc quand je fais la bise je ne vois pas les lèvres pendant 5 sec donc je ne sais pas ce que me raconte la personne et ça me perturbe).


#3

On pratique la bise, la poignée de main ou le check au gré de nos envies, cela dépend de l’humeur, des personnes.

Chez nous le check est clairement le salut le plus répandu.
Et je crois que tout membre de l’équipe se sent libre de saluer comme il le souhaite, et que cette convention sexiste, n’a pas ici légitimité. Mais n’ayant pas le témoignage des femmes de notre équipe, mon avis reste très suggestif.


#4

Salut,
Personnellement, la bise vient facilement, quelque soit le sexe. C’est mon côté méditerranéen. C’est plus une question de proximité, d’intimité, que de sexe.
Après j’essaie de m’adapter aux contexte et d’adopter les règles de l’endroit où je suis.
Si j’arrive dans une boite et que les hommes font la bise aux femme, je le fais.
Si je vois les gens se serrer la main, idem.
Avant de faire la bise à une femme pour la première fois, je marque un temps d’arrêt et je prête attention à son non-verbal : est-ce que c’est ok pour elle ?
Si le non verbal est ok, alors je m’approche.
C’est en général assez clair. Si elle recule la tête, fait la grimace ou avance sa main, c’est que c’est pas ok.
Si elle approche le visage, c’est ok.
Après rien ne me dit si on fond d’elle elle est vraiment d’accord ou pas. Mais c’est là que j’en reviens aux codes sociaux du contexte.
Les codes sociaux ont aussi une fonction de cohésion. En en même temps je suis ok pour l’individualité. C’est juste que je me demande où placer la frontière.
#++


Proposé par Camille Roux